Conseils preparation

Votre plus beau sourire

LES DENTS ET LE SPORT, DES LIENS INSOUPÇONNÉS

Un centre dentaire partenaire d’une grande course populaire… Quel rapport ?

Engagée pour la santé bucco-dentaire, l’équipe du Centre médico-dentaire de Balexert compte de nombreux sportifs amateurs. Elle est donc par essence sensibilisée aux multiples interactions existantes entre le corps du sportif et sa bouche. Ces interactions sont importantes, et pourtant largement méconnues du public. Cet article est l’occasion d’en informer tous les participants.

Faire du sport, pas forcément bon pour les dents

Le sport, pratiqué sans excès, est favorable à notre santé générale, cela ne fait pas débat. En revanche, le sport fait courir à nos dents et à nos gencives des risques, dont la plupart sont surprenants.

Les sportifs, notamment de haut niveau, présentent une santé bucco-dentaire considérablement moins bonne que la population sédentaire. Comment est-ce possible ?.

L’effort soutenu provoque une diminution de la salivation, ainsi qu’une modification de sa composition. La salive ne joue alors plus aussi bien son rôle protecteur, faisant augmenter le risque carieux et de maladie parodontale.

Les boissons énergisantes contiennent beaucoup de sucre facilement assimilable par les bactéries responsables des caries, et présentent généralement un pH très acide, favorisant les érosions dentaires. Ces caractéristiques sont encore potentialisées par une salive peu abondante.

L’emploi du temps du sportif engagé ne laisse que peu de place aux activités qui ne lui semblent pas essentielles, comme l’hygiène dentaire. Cela le mène à négliger une partie pourtant importante de son outil de travail.

Moins surprenant, la majorité des traumatismes dentaires de l’adolescent et de l’adulte surviennent à l’occasion d’une activité sportive. Les conséquences peuvent en être lourdes. Les sports concernés sont multiples, parfois évidents comme les sports de combat, le hockey, le rugby, parfois plus étonnants, comme le VTT, la trottinette, le ski, qui sont pourtant responsables dans la plupart des accidents. Il faut aussi savoir qu’une mauvaise position dentaire, notamment des incisives supérieures trop avancées, augmentent nettement le risque de traumatisme.

Des dents et des gencives saines, bonnes pour la performance sportive

Les influences négatives de pathologies bucco-dentaires sur d’autres organes du corps sont de mieux en mieux connues. Des infections pulmonaires, cardiaques, articulaires ne sont que quelques exemples d’une liste qui s’allonge au fur et à mesure que les évidences scientifiques s’accumulent. Qu’en est-il plus spécifiquement du rapport avec notre performance sportive ?

Il est évident qu’une douleur dentaire ne prédispose pas à l’établissement de son record personnel. De même, une infection orale, comme une bonne grippe, peut ruiner une compétition. L’absence de toute pathologie orale fait partie des conditions nécessaires à une bonne performance.

Plus surprenant, l’on sait désormais qu’une bonne occlusion dentaire (la qualité des contacts entre dents du haut et du bas) peut contribuer à un bon équilibre musculo-squelettique général, et peut même, dans certains cas, augmenter la force musculaire globale.

Un protège-dents protège très efficacement… les dents, mais aussi notre cerveau en cas de choc sur la mâchoire, et, tout comme une bonne occlusion, il peut augmenter notre force explosive. Attention toutefois. Ces excellents résultats ne se vérifient qu’avec des protège-dents professionnels réalisés sur-mesure, les dispositifs du commerce, même à chauffer, sont statistiquement comparables à l’absence de toute protection.

Et donc ?

Tenons compte de la susceptibilité accrue que nous avons de présenter des pathologies bucco-dentaires. Principalement en maintenant une bonne hygiène dentaire et en faisant des contrôles et des nettoyages professionnels réguliers. N’oubliez pas que la prévention commence dès le plus jeune âge !

Soyons attentifs aux boissons énergisantes. A consommer avec discernement, en privilégiant celles présentant un pH le plus neutre (7) possible, et en ne les gardant pas dans la bouche avant de les avaler. Quand cela est possible, boire de l’eau en alternance.

Ne banalisons pas et soignons systématiquement toute pathologie bucco-dentaire.

Veillons à une occlusion équilibrée, ainsi qu’à une position dentaire n’exposant pas aux traumatismes.

Pour toute activité à risque, faisons réaliser, puis portons systématiquement un protège-dents.

L’équipe du Centre Médico-Dentaire Balexert se tient à votre disposition pour tout complément d’information.

Vous pourriez aussi aimer ...

Chaussure à son pied

LE RÔLE DES CHAUSSURES DE RUNNING DANS LA PRÉVENTION DES BLESSURES Depuis plusieurs années, le running fait…

méditation dans la forêt

La préparation mentale, un facteur clé de la réussite

Qu’il s’agisse de garder la motivation tout au long de son plan d’entraînement ou d’être en mesure…

coureur qui tient un tube de gel énergétique

Que manger le jour de votre course ?

Êtes-vous inscrit.e à la Course du Duc ? Voici quelques conseils nutrition utiles pour bien profiter de…