Règlement intergroupement

1. Est considéré comme groupement sportif, au sens du présent règlement, tout ensemble de coureurs, minimum 10, appartenant à un club, une école ou une entreprise. Il est également possible pour un groupe n’appartenant à aucune des 3 entités précitées de constituer un groupe sous « groupements divers ».

2. Les concurrents inscrits sous l’un ou l’autre des groupes énumérés ci-dessous, à l’exception de celui dénommé « groupements divers », sont pris en considération pour l’établissement des classements :

• Interclubs : Peuvent participer à ce classement tous les membres, licenciés ou non, faisant partie de manière durable d’un club et tel que défini dans ses propres statuts. Toutes les catégories sont prises en compte, y compris Escaladélite.
• Interentreprises : Peuvent participer à ce classement toutes personnes, apprentis, collaborateurs ou cadres salariés d’une même entreprise. Les conjoints et enfants peuvent être inscrits dans le groupe mais sont exclus du classement interentreprises. Toutes les catégories dès Juniors y compris Escaladélite sont prises en compte.
• Interécoles : Peuvent participer à ce classement tous les élèves d’une même école, pour les catégories jusqu’à Junior(e). Pour les catégories Femmes I, Hommes I, Escaladélite, seuls les athlètes qui ont au maximum 23 ans dans l’année de la course, sont pris en compte.
• Groupements divers : Tout un chacun peut constituer pour la circonstance un groupement d’un minimum de 10 personnes, ne répondant à aucune des 3 entités précitées et sans aucune forme juridique. Il est évident que pour des raisons d’équité sportive, aucun classement n’est établi pour ce type de groupement.

La composition du groupement peut être mixte et contenir des concurrents appartenant à des classes d’âge différentes, dans les limites indiquées ci-dessus.

3. Il n’est pas possible pour les groupes de bénéficier de rabais pour une inscription à 2 courses pour une même personne ou pour une inscription «famille».

4. Pour l’établissement d’un classement InterClubs, InterEntreprises et InterEcoles, on calculera la performance relative à la catégorie dans laquelle chaque concurrent appartient (y inclus Escaladélite, Course de l’Escalade et courses mixtes – voir points 5 et 6 ci-après). Cette performance s’exprimera par le quotient du rang obtenu par rapport au nombre total de coureurs classés dans cette même catégorie. Si par exemple un coureur termine 45ème de sa catégorie, pour un nombre de coureurs classés s’élevant à 900, sa performance sera de : 45/900 ou encore 0.0500.

5. S’agissant de l’Escaladélite, afin de ne pas pénaliser les coureurs de cette course, le temps réalisé dans cette épreuve sera utilisé pour recalculer un classement théorique dans sa catégorie d’âge. Ce rang théorique sera pris en compte dans l’établissement du classement intergroupement.
Comme l’Escaladélite femme effectuera 3 tours, pour calculer le temps pris en compte pour le classement intergroupement, on appliquera une règle de 3 du temps enregistré par rapport à la distance, sous déduction d’une décote de 5%.
Exemple : 35 mn / 7.323 * 4.832 – 5% = 21 mn 56 s

6. Les participants des courses populaires mixtes participent également au classement intergroupement. Afin de ne pas pénaliser les femmes qui courent la Mix3 et de ne pas avantager les hommes qui courent la Mix2, le temps réalisé dans ces épreuves sera utilisé pour recalculer un classement théorique dans sa catégorie d’âge. Ce rang théorique sera pris en compte dans l’établissement du classement intergroupement.
Pour calculer le temps pris en compte pour le classement intergroupement, on appliquera une règle de 3 du temps enregistré par rapport à la distance, sous déduction d’une décote de 5% pour les femmes (Mix3) et avec une pénalité de 10% pour les hommes (Mix2).
Exemple pour les femmes qui participent à la Mix3 : (35 mn / 7.323) * 4.832 * 0.95 = 21 mn 56 s
Exemple pour les hommes qui participent à la Mix2 : (25 mn / 4.832) * 7.323 * 1.1 = 41 mn 40 s

7. Le club, l’école et l’entreprise, dont la somme des dix meilleures performances relatives individuelles sera la plus basse, recevront chacun un prix spécial de CHF 500.–. Les deuxièmes meilleurs classés recevront un prix spécial de CHF 200.- et les troisièmes de CHF 100.-.

8. Par épreuve, il n’est possible de participer qu’à un seul classement intergroupement. En revanche, il est possible de participer simultanément au classement familles et à l’un des classements intergroupement.

La notion de performance relative mesure, sur une échelle allant de zéro à un, le niveau auquel le coureur se classe dans sa catégorie. Afin d’établir le classement de chaque groupe, il sera calculé la somme des dix meilleures performances relatives au sein de chaque groupe.

Il est évident que les temps réalisés par les participants au walking et à la Marmite ne sont pas pris en compte pour l’établissement de ces classements.

Des personnes ne remplissant pas les conditions de participation au classement tel que définies sous 2. peuvent figurer dans une liste d’inscription collective (par exemple enfant dans la liste d’une entreprise, adulte dans la liste d’une école). Leur inscription sera dûment enregistrée mais leur performance ne sera pas retenue dans le calcul de la performance relative du groupe.